Les grandes conférences en sciences humaines | Immigrer et choisir le Québec : de l’accueil à l’inclusion

La Faculté des sciences humaines de l’UQAM vous convie à la cinquième conférence de la série Les grandes conférences en sciences humaines.

Immigrer et choisir le Québec : de l’accueil à l’inclusion
Mardi 21 février 2023
de 18 h à 20 h

à l’Université du Québec à Montréal
Pavillon Sherbrooke de l’UQAM
200, rue Sherbrooke Ouest, salle SH-2800
(Métro Place-des-Arts)

Avec la participation de:

Monsieur Victor Armony, Ph. D., sociologue et professeur au Département de sociologie de l’UQAM et membre, Centre de recherches interdisciplinaires sur la diversité et la démocratie (CRIDAQ)

Titre de la conférence: Parcours migratoires, histoires de vie et choix de société


Monsieur Conrad Ouellon, Ph. D., professeur retraité de l’Université Laval et ex-président, Conseil supérieur de la langue française (Québec)

Titre de la conférence: L’immigration au Québec dans la perspective du maintien du français et d’une culture en mutation : des choix de société


Madame Kim Thúy, écrivaine québécoise, diplômée en traduction et en droit, ancienne couturière, interprète, avocate et propriétaire de restaurant.

Titre de la conférence: Comment apprendre le québécois sans se fatiguer


Animation:

Monsieur Vincent Guillin, Ph. D., professeur au Département de philosophie de l’UQAM.


La conférence sera également webdiffusée en direct et en reprise.

Inscription gratuite et obligatoire, en cliquant ici.


Cette conférence s’adresse au grand public. N’hésitez pas à repartager cette invitation au sein de votre réseau.

Résumé de la conférence

Il y a autant de parcours migratoires qu’il y a de personnes immigrantes. Chaque expérience est unique et vécue différemment selon les individus. Bien sûr, il y a également des différences quant aux raisons d’immigrer. Humanitaires, économiques, sociopolitiques ou d’un autre ordre, ces raisons peuvent influencer aussi grandement le parcours et les expériences migratoires. Cependant, à travers cette diversité d’expérience, il y a d’un côté la société d’accueil avec ses particularités culturelles, sociales, politiques, linguistiques, administratives, économiques. De l’autre côté, il y a la personne immigrante, actrice de sa vie.

Du côté de la société d’accueil, il est primordial de faciliter l’inclusion des personnes sur les plans administratif, économique, social, entre autres. Le facteur linguistique joue cependant un rôle particulier au Québec, le français étant « la seule langue commune de la nation québécoise » (Projet de loi 96 : Loi sur la langue officielle et commune du Québec, le français, p. 8, sanctionné le 1er juin 2022). Son apprentissage peut difficilement se faire sans que soit établi un lien avec la culture et la société d’accueil. Y aurait-il alors lieu de changer de posture par rapport au lien entre langue et culture en adoptant des stratégies de francisation et d’intégration/insertion qui favorisent les échanges et les partages culturels venant enrichir une culture québécoise en constante transformation. Dans tous les cas, l’importance des stratégies d’accueil tout comme le contexte social a une influence capitale sur l’expérience d’apprentissage de la langue et certainement sur l’insertion, l’intégration et l’inclusion à la société d’accueil : ainsi, « la réponse se trouve peut-être dans la façon qu’on les rencontre, ces mots » (Kim Thúy).

Du côté de la personne immigrante, son parcours, ses choix, ses actions influencent le cours de son destin dont elle n’est jamais prisonnière, du moins pas entièrement : elle conserve son autonomie, sa capacité d’agir, de choisir à toutes les étapes de son parcours. Ainsi, outre les stratégies d’insertion et d’intégration, il y a aussi des personnes qui rencontrent différentes barrières systémiques à leur inclusion qui appellent à l’innovation, à la création, aux partenariats, aux réseaux de soutien et à la résilience pour passer au-delà des obstacles et renouveler ce choix pour la société d’accueil.

Bref, l’immigration, les parcours migratoires, les succès de l’insertion, l’intégration mais surtout de l’inclusion sont très complexes. Sans prétendre à l’exhaustivité, cette grande conférence se veut une réflexion sur des questions qui nous interpellent autant sur le plan personnel que sociétal, et qui trouvent leurs pistes de réponses au cœur même des sciences humaines.

Renseignements

Cet événement est la cinquième grande conférence organisée par la Faculté des sciences humaines de l’UQAM dans le cadre de la série des Grandes conférences en sciences humaines. Cette série de conférences souligne l’immense contribution des sciences humaines à l’avancement humain et au progrès social, ainsi que leur grande importance dans le paysage social et scientifique contemporain.

Pour en savoir davantage, visitez le site web de la Grande conférence en cliquant ici.

Martin Gendron-Richard
Agent d’information

Faculté des sciences humaines de l’UQAM

Incontournable du domaine des sciences humaines et sociales, la Faculté des sciences humaines de l’UQAM propose des programmes d’études solidement ancrés tant sur le plan théorique qu’empirique. Elle offre un milieu universitaire dynamique, stimulant et inclusif propice à la réalisation de recherches novatrices, à la liberté intellectuelle et à la démocratisation des savoirs.

Coordonnées

Faculté des sciences humaines
Local DS-1900
320, rue Sainte-Catherine Est
Montréal (Québec) H2X 1L7