La radicalisation aujourd’hui : les enjeux pour le Québec

Deuxième conférence organisée par la Faculté des sciences humaines de l’UQAM, dans le cadre de la série des Grandes conférences en sciences humaines, dont l’objectif est de souligner l’immense contribution des sciences humaines à l’avancement humain et au progrès social, ainsi que leur grande importance dans le paysage social et scientifique contemporain.

Jeudi 14 mars 2019, 18 h 30
Salle SH-2800
Pavillon Sherbrooke de l’UQAM
200, rue Sherbrooke Ouest
Montréal
Métro Place-des-Arts

Inscription obligatoire en ligne, en cliquant ici

Conférencières et conférenciers

Résumé de la conférence

Les événements liés à la radicalisation font couler beaucoup d’encre dans les médias. Souvent reliée à des actions extrêmes et violentes, la radicalisation prend forme dans un contexte de polarisation identitaire et sociale qui ne connaît plus de frontières. Des événements du printemps arabe, en passant par les attentats en sol européen et les innombrables tueries de masse aux États-Unis, ainsi que la montée des différents groupes haineux et de l’extrême droite violente, que faut-il comprendre au-delà de l’expression de la violence? Ces événements violents suscitent l’indignation et la consternation au sein de la société et contribuent à la montée de l’intolérance et de la stigmatisation. Fortement médiatisées et alimentées par les médias sociaux, les transformations en cours sont fréquemment réduites à des scénarios déshumanisants, stigmatisants ou encore glorifiant les individus violents. Aujourd’hui, malgré le fait que la radicalisation violente est le sujet de l’heure, ce phénomène soulève beaucoup plus de questions que de réponses. Toutefois, plusieurs approches et initiatives émergent pour sensibiliser et prévenir la radicalisation violente en particulier chez les jeunes. Quels défis se posent à nous en la matière au Québec?

Pour sa deuxième Grande conférence, la Faculté des sciences humaines de l’UQAM a convié quatre experts à nous entretenir de la radicalisation afin de mieux saisir le phénomène trop souvent simplifié et nous amener vers une compréhension situationnelle et complexe. Le travail multisectoriel et synergique fait partie des solutions mais il comporte plusieurs défis, particulièrement celui des silos qui prennent des allures collaboratives. Comment empêcher l’escalade entre les groupes extrémistes? Comment contrer l’impact d’Internet et celui des réseaux sociaux et éviter l’envahissement de l’espace intra et interpsychique? Comment reconnaître les caractéristiques psychologiques qui favorisent le glissement vers la radicalisation violente? Le public est invité à venir écouter et puis échanger avec ces spécialistes, lesquels présenteront différents visages de cette problématique permettant d’appréhender le phénomène et de prévenir sa dérive violente.

Faculté des sciences humaines de l’UQAM

Incontournable du domaine des sciences humaines et sociales, la Faculté des sciences humaines de l’UQAM propose des programmes d’études solidement ancrés tant sur le plan théorique qu’empirique. Elle offre un milieu universitaire dynamique, stimulant et inclusif propice à la réalisation de recherches novatrices, à la liberté intellectuelle et à la démocratisation des savoirs.

Suivez-nous

Coordonnées

Faculté des sciences humaines
Local DS-1900
320, rue Sainte-Catherine Est
Montréal (Québec) H2X 1L7