Recommandations pour l’utilisation d’Internet dans un projet de recherche

Le Comité d’éthique de la recherche pour les projets étudiants impliquant des êtres humains de la Faculté des sciences humaines de l’UQAM (CERPÉ FSH) est conscient que la recherche basée sur l’utilisation d’Internet et des outils numériques soulève des problèmes et défis uniques. Le Comité reconnaît par ailleurs que les avancées en matière technologique continueront de poser des défis au fur et à mesure de leur développement et tant les membres du CER que les chercheures, chercheurs devront être prompts à reconnaître les nouvelles réalités et y faire face.

L’objectif de ces lignes directrices est d’aider les chercheures, chercheurs à planifier, proposer et mettre en place des protocoles de recherches basés sur l’utilisation d’Internet et des outils numériques qui procureront le même degré de protection des participant.e.s que des recherches plus traditionnelles. Elles réunissent des exigences et des recommandations qui sont en accord avec les principes d’éthique de la recherche avec des êtres humains.

Recrutement des participants
  1. Les méthodes de promotion et les opérations de recrutement de participantes, participants potentiels (annonces sur Internet, sollicitation par courriel, publication d’affiche) doivent respecter les mêmes lignes directrices qui s’appliquent à la promotion via les médias traditionnels, comme un journal ou un babillard, par exemple.
  2. Les chercheures, chercheurs doivent êtres conscients que l’authentification des participantes, participants (ce qui permet de vérifier que les participants répondent aux critères) est un défi majeur lors d’une recherche basée sur Internet et les outils numériques, qui peut mettre en péril l’intégrité de l’échantillonnage et la validité des résultats de recherche.
Collecte de données
  1. Il est fortement recommandé que toutes les données collectées sur des participantes, participants humains soient chiffrées avant d’être retransmises. Ceci minimise les risques que les participantes, participants puissent être identifiés et les renseignements décodés si quelqu’un interceptait l’envoi.
  2. En autant que possible, il est recommandé que le plus haut niveau de chiffrement des données soit utilisé. Cela pourrait faire en sorte que les participantes, participants soient encouragés ou tenus d’utiliser un navigateur spécifique ou une version spécifique de leur navigateur.
Administration du serveur

Il est recommandé d’utiliser un serveur privé pour la collecte de données en ligne. (NDLR : le logiciel de sondage LimeSurvey, hébergé au Québec, est l’outil à privilégier. Ou encore www.hostedincanadasurveys.ca. L’important est que les données soient hébergées sur un serveur au Canada, idéalement, ou dans un pays ayant des lois similaires en matière de sécurité des données. Les serveurs états-uniens ne sont pas recommandés)

Sauvegarde et destruction de données
  1. Si les données sont sauvegardées sur un serveur, les renseignements identificatoires devraient être conservés séparément des autres données et ces dernières devraient être chiffrées.
  2. Il est recommandé de faire une copie de sauvegarde des données et de la conserver dans un endroit sécuritaire dont l’accès est limité et contrôlé.
  3. Il est recommandé d’utiliser une méthode éprouvée de destruction des données de sorte que celles-ci ne puissent être récupérées sur l’appareil ou les appareils sur lesquels elles se trouvaient.
Obtention d'un consentement éclairé

De manière générale, on estime qu’une personne qui répond à un sondage en ligne consent implicitement à y participer. Cela ne dispense pas les chercheures, chercheurs de l’obligation de lui fournir toutes les informations habituelles sur le projet et de préciser à son intention que l’action de compléter le sondage fera figure de consentement.

  1. Le sondage pourra inclure un bouton «J’accepte» et un bouton «Je refuse» afin que les participantes, participants  puissent confirmer leur choix.
  2. Les chercheures, chercheurs menant des sondages basés sur le web doivent faire attention de ne pas garantir la confidentialité des données et l’anonymat des participantes, participants puisque la sécurité des transmissions en ligne est incertaine. Un avertissement est normalement inclus dans les informations disant, par exemple, que «La confidentialité des données sera préservée dans les limites de la technologie utilisée. Il est impossible de garantir que les données transmises via Internet ne seront pas interceptées par des tiers.»

Faculté des sciences humaines de l’UQAM

Incontournable du domaine des sciences humaines et sociales, la Faculté des sciences humaines de l’UQAM propose des programmes d’études solidement ancrés tant sur le plan théorique qu’empirique. Elle offre un milieu universitaire dynamique, stimulant et inclusif propice à la réalisation de recherches novatrices, à la liberté intellectuelle et à la démocratisation des savoirs.

Suivez-nous

Coordonnées

Faculté des sciences humaines
Local DS-1900
320, rue Sainte-Catherine Est
Montréal (Québec) H2X 1L7